Assurance Décès et Emprunteur

Accueil » Particuliers » Assurance Décès et Emprunteur

L’assurance en cas de décès permet au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) dans le contrat de bénéficier d’un capital au moment du décès de l’assuré. La prestation peut être versée sous forme de capital ou de rentes (viagère ou à durée convenue d’avance).

C’est une protection contre les conséquences que peut induire la disparition d’un chef de famille.

La clause qui désigne expressément les bénéficiaires dans ce type de contrat revêt un caractère particulièrement important. Le capital décès n’entrant pas dans la succession, les bénéficiaires désignés dans le contrat seront les seuls destinataires de la prestation.

Il existe principalement deux types d’assurances décès :

  • L’assurance vie entière : Très peu commercialisée, la vie entière consiste à verser la prestation quelque soit la date du décès même si celui-ci survient à un âge très avancé de l’assuré ;
  • L’assurance temporaire au décès : C’est la forme la plus répandue. Comme son nom l’indique, la temporaire au décès consiste à verser la prestation si le décès survient avant une date fixée dans le contrat (en général comprise entre le 60ème et le 70ème anniversaire de l’assuré).

Il s’agit d’une assurance décès de type temporaire qui permet à un organisme de crédit (banque ou société de financement) de se prémunir contre les conséquences du décès d’un client emprunteur.

Dans ce type de contrat, la compagnie d’assurance verse à l’organisme emprunteur, au moment du décès de l’assuré, le montant restant dû tel qu’il ressort du tableau d’amortissement du prêt.